Investissement en LMNP : devenez propriétaire d’un bien meublé !

Publié le : 07 juin 20214 mins de lecture

À l’heure actuelle, le monde du business devient de plus en plus vaste où l’investissement joue un grand rôle. En effet, nombreuses sont les options juridiques qui aident les particuliers à faciliter la vie. Parmi cela se trouve la location meublée non professionnelle ou la LMNP. Ayant vu le jour en 1949, c’est un statut légal, permettant à tout propriétaire d’un bien meublé d’en tirer des profits assurés et à long terme. Aussi, elle concerne un investissement immobilier locatif que cela soit dans le neuf ou dans l’ancien. Investir pour acquérir en vue de bénéficier des avantages est toujours mieux qu’une location classique. Pour bien approfondir le sujet, des points importants sont à détailler.

Conditions de validation en LMNP

QUI ?

Il est nécessaire de pointer au tout début que toute personne, résidant en France, peut très bien avoir ce statut, si et seulement si elle est apte à valoriser le bien longtemps. En fait, il ne suffit pas d’acheter un bien, mais aussi de le meubler par tout moyen possible. Cette valorisation a comme objectif une location pour une chambre, un bureau et un lieu d’événements. D’où, un logement prêt à être usé de suite. À part cette capacité personnelle, d’autres critères sur la personne sont encore à voir.

ÊTRE ET AVOIR

Une image est toujours méritée. Tout d’abord, l’intéressé doit être propriétaire d’un logement pour démarrer la location. C’est surtout là que l’investissement a son sens. Ensuite, pour qu’il ait droit à privilégier de cette notion, il faut que son revenu annuel soit moins de 23.000 euros. Enfin, aucun de ses dossiers au registre de commerce et des sociétés ne doit confirmer le contraire de ce statut voulu, c’est-à-dire, non bailleur d’un bien meublé professionnellement.

Conséquences de l’investissement en LMNP

Si aujourd’hui, cette pratique est encore utilisée, c’est que forcément, elle promet aux bénéficiaires un avenir certain pour leur patrimoine. D’un côté, elle engendre des revenus surprenants pour une retraite préparée et un capital de longue durée. D’un autre côté, elle récupère la taxe aux valeurs ajoutées à 20 % (TVA : si le bien meublé est neuf) en même temps qu’elle réduit l’impôt sur le revenu (IR) à 11 %. Avec la loi Censi-Bouvard, une défiscalisation est également effectuée.

Un contrat de bail commercial

Ici, le propriétaire sera protégé, car quand le contrat avec un exploitant est fait, il recevra les loyers, même si son bien n’est pas occupé par quelqu’un. Autrement dit, l’exploitant deviendra le responsable de la gestion et du fonctionnement du bien pendant 9 à 12 ans. Ainsi, la taxe sera payée par le locataire du logement pour son usage personnel. En cas de décès du bailleur, un remboursement à ses proches est une obligation.

Plan du site